Make your own free website on Tripod.com
Un peu d'histoire sur la famille Godin !

La famille Godin est originaire de la paroise de Saint Vorle de Chatillonne-sur-Seines, France, ou naquit le 17 mai 1630, Pierre Godin. Celui-ciw charpentier comme son pere, fit partie de "La Grande Recrue", levee par Maisonneuve en 1653, pour venir a Villemarie (Montreal). C'est la qu'il epousa, l'annee suivante, Jeanne Rousseliere, native de la ville de Xaintes en Saintonge, France. Il demeura une vaingtaine d'annees a Montreal. En 1675, il construisit la chapelle de Lachine et l'annee suivante, il vendait sa propriete a Mathurin Thibodeau, pour venir construire le moulin de la nouvelle seigneurie du sieur de La Valliere a Beaubassin, en Acadie. Il alla ensuite s'etablir a Port Royal ou il serait decede. Ce dernier etait un "coureur des bois: qui traficait avec les Malecites de la riviere Saint Jean. C'est probablement avec lui que le fils de Pierre Godin, Gabriel, apprit a maitriser la langue indienne. Ce dernier suivit les traces de son beau-pere et vint s'etablir a la Pointe Sainte Anne (Fredericton) vers 1690. Il est reconnu comme le fondateur de ce village, qui devint plus tard la capitale du Nouveau Brunswick. Pierre adopta le surnom de sa ville natale, Chatillon, et son fils, Gabriel prit celui de Bellefontaine. A l'exception de deux de ses fils qui garderent le surnom de Bellefontaine, le reste de ses huits fils prirent chacun un surnom different a savoir: Bellefontaine, Beausejour, Boisjoli, Bellefeuille, Preville, Lincour et Valcour.
           D'apres le genealogiste Adrien Bergeron, le pere des Godin de Caraquet serait Jean Rene Godin dit Valcourt, qui , apres que le village de la Pointe Sainte Anne fut incendie, emigra avec sa famille a Cacouna, P.Q. Ce serait dans cette localite que Jean Baptiste epousa vers 1762, Angelique Bergeron. Son frere, Antoine dit Ambroise, se maria a l'Isle-Verte dix ans plus tard avec la soeur d'Angelique, Madeleine Bergeron. En 1779, Jean Baptiste vendait sa propriete a Cacouna pour aller avec sa famille rejoindre son frere, Antoine, sur la terre des ancetres a la riviere Saint Jean. Cependant, la periode de tranquilite fut de courte duree. L'arrivee en grand nombres des Loyalistes en 1783, causa bien des problemes aux Acadiens etablis a la riviere Saint Jean. Comme ils n'avaient pas obtenu les titres officiels de leurs proprietes, les nouveaux arrivants leur causerent beaucoup de difficultes. Finalement, apres maintes petitions, le gouverneur Carleton leur accorda leurs titres de terres. D'une annee a l'autre, ils passerent de majorite a minorite dans un environnement devenu anglo-protestant. C'est surtout cette derniere consideration qui fit prendre la decision a la majorite de s'exiler a nouveau, et d'aller se joindre aux villages acadiens situes le long de la rive cotiere du Nouveau Brunswick. Avec les Theriault et les Pinet.
           Jean Baptiste Godin et son frere Antoine allerent s'etablir a Caraquet vers 1786, a l'Ouest de la "Grande Grant" , maintenant le village de Bertrand. Ils trouverent dans ce dernier village la tranquilite tant recherchee, et ce fut ainsi la fin d'un long periple a la recherche d'un pays. Ils sont les ancetres des Godin de Maisonnette, Petit Rocher, Pokemouche, Lameque, Tracadie, Neguac et Jacquet River.


You are visitor number